Ramsay Santé
Clinique de la Sauvegarde

Les Instances

La CDU - Commission Des Usagers

Les missions principales de cette commission sont :

  • Veiller au respect des droits des usagers et faciliter leurs démarches,
  • Contribuer à l’amélioration de la politique d’accueil et de prise en charge des patients et de leurs proches,
  • Faciliter les démarches de ces personnes et veiller à ce qu'elles puissent le cas échéant exprimer leurs griefs auprès des Responsables de l'établissement, entendre les explications de ceux-ci, et être informées des suites de leurs demandes,
  • Elaborer des outils de recueil d’indicateurs de la satisfaction des usagers.

Si vous le souhaitez, vous avez la possibilité de rencontrer cette commission, ainsi que le médecin médiateur et les représentants des usagers, sur simple demande auprès du responsable des relations avec les usagers au 04 72 17 18 00 ou par mail fr-csv-ru@capio.fr.

 

Le CLUD - Comité de Lutte contre la Douleur

Ses missions principales sont :

  • D’améliorer la prise en charge de la douleur,
  • De coordonner les actions visant à mieux organiser la prise en charge de la douleur,
  • D’aider au développement de plan d’amélioration de la qualité pour l’évaluation et le traitement de la douleur.

L’équipe soignante est là pour vous écouter et vous aider. Si vous avez mal, n’hésitez pas à exprimer votre douleur.

Dans quel cas prévenir :

  • Les douleurs provoquées par certains soins ou examens : piqûre, pansements, pose de sondes, de perfusion, retrait de drains…
  • Les douleurs liées à un geste quotidien comme une toilette ou un simple déplacement…
  • Les douleurs aiguës comme coliques néphrétiques, celles de fractures…
  • Les douleurs après une intervention chirurgicale.
  • Les douleurs chroniques comme le mal de dos, la migraine, et également les douleurs du cancer, qui nécessitent une prise en charge spécifique.

Pour nous aider à mieux adapter votre traitement, une infirmière vous fournira une réglette pour évaluer votre douleur.

 

Le CLIN - Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales

Notre établissement s’engage à lutter contre les infections associées aux soins, c’est-à-dire une infection contractée lors d’une hospitalisation. Le comité de lutte contre les infections associées aux soins (CLIN) et l’équipe opérationnelle d’hygiène (EOH) élaborent chaque année un programme d’actions visant à lutter contre le risque de survenue de ces infections et coordonnent les mesures de prévention contre les risques infectieux.

Ces derniers agissent en collaboration avec l’ensemble des soignants pour assurer à tous les patients les conditions d’une qualité de soins adaptés à l’environnement hospitalier. Ils coordonnent, planifient et animent la lutte des Infections Nosocomiales :

  • Les surveillances des infections nosocomiales, coordonnées par les réseaux nationaux et interrégionaux, infection du site opératoire (ISO), bactériennes, accidents d’exposition au sang (AES), des précautions complémentaires, etc.
  • Les évaluations des pratiques, par exemple : audit sur l’hygiène des mains…
  • Des formations en hygiène sont inscrites au plan de formation de l’établissement ; elles concernent les professionnels médicaux, paramédicaux, les nouveaux arrivants, les services techniques.

 

« Une infection est dite associée aux soins si elle survient au cours ou au décours d’une prise en charge (diagnostique, thérapeutique, palliative, préventive ou éducative) d’un patient, et si elle n’était pas présente, ni en incubation au début de la prise en charge. »

CTINILS mai 2007. Définition des infections associées aux soins. Ministère de la Santé.

 

Le CLAN - Comité de Liaison Alimentation Nutrition

Il a vocation à participer, par ses avis ou propositions, à l’amélioration de la prise en charge nutritionnelle des malades, et à la qualité de l’ensemble de la prestation alimentation – nutrition.

C’est une structure consultative, dont les missions sont de :

  • Conseiller pour l’amélioration de la prise en charge nutritionnelle des patients et l’amélioration de la qualité de la prestation nutrition.
  • Impulser des actions adaptées, destinées à résoudre tout problème concernant la nutrition.
  • Préparer un programme annuel d’actions en matière d’alimentation et de nutrition coordonné et cohérent avec les actions menées au sein de la clinique.
  • Former le personnel et être un appui méthodologique aux professionnels concernés.

 

Le COMEDIMS - Comité des Médicaments et des Dispositifs Médicaux Stériles

Ce comité participe à l’élaboration de la liste des médicaments et dispositifs médicaux stériles dont l’utilisation est recommandée dans l’établissement, ainsi que des recommandations en matière de prescription et de bon usage des médicaments et dispositifs médicaux stériles, et de lutte contre la iatrogénie des médicaments.

 

Le CSTH - Comité de Sécurité Transfusionnelle et d’Hémovigilance

Il a pour mission de contribuer, par ses études et propositions, à l’amélioration de la sécurité des patients transfusés dans l’établissement. Il veille à la mise en œuvre des règles et procédures d’hémovigilance.

 

Le COVIRIS - Comité des Vigilances et de Gestion des Risques

Structure opérationnelle coordonnée par la gestionnaire de risques, le COVIRIS a pour mission de :

  • Décider et impulser la politique de gestion des risques en concertation avec la CME,
  • Fixer les orientations prioritaires en matière de vigilances et de gestion des risques au sein du programme de gestion des risques et en assurer la mise en œuvre,
  • Suivre le plan d’action de Gestion des Risques : actions de formation, d’évaluation, d’organisation (dont protocolisation),
  • Suivre la gestion des événements indésirables,
  • Suivre les alertes sanitaires.

 

La CME – Commission Médicale d’Etablissement

La Commission Médicale d'Etablissement représente l'ensemble des composantes du corps médical de la clinique de la Sauvegarde. Ses attributions recouvrent le champ des affaires médicales de l'établissement. Elle est composée de l’ensemble des praticiens exerçant dans l’établissement.

La commission prépare avec le directeur le projet médical d'établissement et les mesures d'organisation de ses activités, et est impliquée dans la politique de gestion des risques de l’établissement.

La CME dispose de 3 niveaux de compétences : consultative, informative et opérationnelle.

 


Les RMM – Revue de Morbidité-Mortalité

Analyse collective, rétrospective et systémique de cas marqués par la survenue d'un décès, d'une complication ou d'un évènement qui aurait pu causer un dommage au patient.

Elle a pour objectif la mise en œuvre et le suivi d’actions pour améliorer la prise en charge des patients et la sécurité des soins. Cette démarche vise à tirer profit de l’analyse des situations s’étant produites pour apprendre et comprendre afin d’agir ensemble pour renforcer la qualité et la sécurité des soins, mais en aucun cas de rechercher un coupable ou un responsable.

Une discussion en équipe est engagée afin d’identifier le(s) problème(s) rencontré(s) et d’en rechercher les causes en privilégiant une approche systémique.

Des actions d’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins, visant à réduire l’occurrence de ces causes, à limiter leurs effets et à prévenir les récidives, sont proposées et font l’objet d’un suivi et d’une évaluation lors de réunions ultérieures.

 

Le Comité de pilotage Qualité et gestion des risques

Missions principales :

  • Coordonner la démarche qualité et gestion des risques au travers des différentes instances existantes au sein de l’établissement.
  • Orienter, valider et arbitrer les décisions concernant la démarche qualité et gestion des risques de l’établissement.
  • Piloter la démarche qualité et gestion des risques notamment en lien avec la certification.
  • Définir la politique qualité gestion des risques en lien avec le projet d’établissement.
  • Déterminer des actions issues de la veille réglementaire (recommandations, règlementation, nouvelles exigences…).

Les décisions prises tiennent compte à la fois du projet d’établissement, du contrat d’objectifs et de moyens, des projets des différentes instances, du rapport de certification, des résultats des audits et évaluations internes, des inspections et audits externes et des textes règlementaires.